L’Art dans les jardins de Paris, suite 2

Le jardin des tuileries, Coté Seine.

Un peu d’histoire :

 En 1664, Jean-Baptiste Colbert et Louis XIV ordonnèrent que le jardin soit entièrement redessiné par André Le Nôtre, qui s’était déjà illustré à Vaux-le-Vicomte. Le petit-fils de Pierre Le Nôtre, architecte de Catherine de Médicis et paysagiste donna à celui-ci l’aspect qu’il allait conserver, dans ses grandes lignes, jusqu’à nos jours : il perça dans l’axe du palais une allée centrale délimitée, à l’est par un bassin rond, à l’ouest par un bassin octogonal ; il construisit la terrasse du Bord de l’eau le long du Quai des Tuileries et la terrasse des Feuillants le long de la future rue de Rivoli ; enfin, il bâtit deux terrasses le long de la future place de la Concorde ainsi que deux rampes en courbe permettant d’y accéder.

Aux angles occidentaux du jardin, Napoléon III fera construire deux bâtiments identiques abritant respectivement :
un jeu de paume au nord-ouest hébergeant de nos jours un musée d’art contemporain, la galerie nationale du Jeu de Paume ;
une orangerie au sud-ouest accueillant aujourd’hui un musée d’Art moderne, le musée de l’Orangerie.

Le Jardin des Tuileries peut être partagé en trois parties :

1 – Coté Seine, avec des statues modernes, « compréhensibles », par nos yeux avertis 🙂

2 – Allée Centrale, avec les statues « anciennes » et des bassins.

3 – Coté rue de Rivoli, avec des statues modernes, pour une grande part, « incompréhensibles », même par mon œil « Averti » 🙁

Et maintenant, place au spectacle :

L'Arbre des Voyelles, 1999 - Giuseppe PENONE

 

L'Echiquier, 1959 - Germaine RICHIER - Le Roi, la Reine, le Cavalier, le Fou et la Tour

 

La Musicienne, 1937 - Henri LAURENS

En faisant preuve d’un peu d’imagination

on arrive à deviner des formes féminines

et en y revenant plusieurs fois

on commence

à aimer.

   
Standing Woman, 1932 – Gaston LACHAISE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Baiser - Auguste RODIN

 C’est BO, l’amour !!

Meditation avec bras, 1905 - Auguste RODIN





Share